DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Méditerranée, la route migratoire la plus mortelle au monde


monde

La Méditerranée, la route migratoire la plus mortelle au monde

C’est le triste constat de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés. En 2014, la Méditerranée est devenue “la route la plus mortelle du monde” pour les migrants clandestins, candidats à l’exil en Europe.
Au moins 3 419 migrants ont perdu la vie en tentant de la traverser en quête d’un avenir meilleur… Depuis le début de l’année, plus de 207.000 migrants ont tenté la traversée. C’est un chiffre presque trois fois plus élevé que le précédent record de 2011 lorsque 70 000 migrants avaient fui leur pays lors du printemps arabe.

Le Haut commissariat aux réfugiés explique ce chiffre record par un arc de conflits, des conflits au sud, en Libye, à l’est en Ukraine et au sud-est en Syrie et en Irak, qui pousse les migrants à opter pour la traversée de la Méditerranée.

Près de 80 % des départs se font depuis les côtes libyennes pour rejoindre l’Italie ou Malte.

Fin octobre, l’Italie a officiellement mis fin à son opération de sauvetage Mare Nostrum et passé le relais à l’Europe, même si elle a encore secouru 8 000 clandestins en novembre.
Mais l’opération européenne, gérée par Frontex, est limitée à la surveillance des frontières extérieures de l’UE, non au sauvetage… Le HCR critique cette politique basée sur le non-respect de l’asile.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un rapprochement s'esquisse entre le Qatar et l'Égypte