DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un ministre palestinien décède lors de heurts avec des soldats de Tsahal

Trois jours de deuil national ont été décrétés dans les territoires. Ziad Abou Ein était une vieille figure de la cause palestinienne

Vous lisez:

Un ministre palestinien décède lors de heurts avec des soldats de Tsahal

Taille du texte Aa Aa

On a appris à la mi-journée le décès d’un haut responsable palestinien lors de heurts avec des soldats israéliens en Cisjordanie.

Ziad Abou Ein était un ministre palestinien sans portefeuille mais chargé de la question des colonies.

Une centaine de militants étrangers et palestiniens avaient entamé ce matin une marche pour aller planter des oliviers près d’une colonie israélienne lorsqu’ils ont été stoppés à un point de contrôle par des soldats israéliens. Aux invectives ont suivi des tirs de gaz lacrymogènes, puis des coups. Abou Ein aurait été frappé à la poitrine et ceinturé au cou par un soldat de Tsahal. Tombé à terre, il a perdu connaissance et est décédé dans l’ambulance qui l‘évacuait vers un hôpital.

Rami Hamdallah, Premier ministre palestinien :
“Israël commet des crimes quotidiennement contre notre peuple, les enfants, les personnes âgées, et maintenant le martyr Ziad Abou Ein. C’est pourquoi je demande aux organisations internationales qui s’occupent des Droits de l’Homme et des droits des Palestiniens de lancer une enquête internationale sur ce qui s’est passé”.

Ziad Abou Ein, 55 ans, avait été condamné pour le meurtre de deux jeunes Israéliens dans un attentat à la bombe en 1979 puis libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers six ans après.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a qualifié sa mort d’“acte barbare qui ne peut être toléré”. Il a décrété trois jours de deuil national.