DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Festival de Marrakech a livré son verdict

Vous lisez:

Le Festival de Marrakech a livré son verdict

Le Festival de Marrakech a livré son verdict
Taille du texte Aa Aa

Clap de fin sur le Festival du film de Marrakech. Isabelle Huppert, la présidente du jury de cette 14ème édition, a dévoilé le palmarès.

L’Etoile d’or a été décernée à Ivan Tverdovsky pour son film ‘‘Corrections Class’‘ sur la difficile intégration des handicapés au système scolaire. Absent à la cérémonie, le réalisateur a envoyé un message : “Je suis profondément désolé de ne pas pouvoir être avec vous ce soir, je suis à Moscou où je tourne mon nouveau film. Je suis très honoré par ce prix.’‘

‘‘Chrieg’‘ de Simon Jaquemet a reçu le Prix du jury. Dans ce film, Matteo, 15 ans, est envoyé dans une ferme isolée pour des travaux forcés. Il y subit la violence de trois adolescents. Il s’agit du premier long métrage du réalisateur suisse. “Je voulais ce contraste entre la violence des adolescents et l’image de la ferme, explique Simon Jacquemet. J’ai l’habitude d‘être quelqu’un de gentil, mais j’ai pu être dur parfois pendant le tournage, y compris avec mon équipe.’‘

Benjamin Lutzke, qui campe le personnage de Matteo, a lui reçu le Prix d’interprétation masculine. Un premier rôle difficile pour l’acteur que l’on voit attaché dans une cage pour chien. “J’ai toujours du mal à réaliser. Je tremble encore. Je n’avais rien gagné avant, c’est mon premier film. Je suis très heureux’‘, a expliqué très ému Benjamin Lutzke, après la cérémonie.

Le Prix de la mise en scène a été attribué à Aditya Vikram Sengupta pour son film ‘‘Labour of Love’‘, ou comment le travail met l’amour à rude épreuve dans les banlieues pauvres de Calcutta. Elle travaille de jour, lui de nuit. Ils ne font que se croiser. Le réalisateur s’est fait représenter à la cérémonie par le producteur Shetty Sengupta : ‘‘Je suis triste que Aditya, le réalisateur, n’ait pas pu être présent à la remise du prix. Nous sommes constitués des mêmes ingrédients. Je pense que c’est une grande période pour le cinéma indien, et je suis heureux de pouvoir y contribuer d’une certaine manière.’‘

Le Prix d’interprétation féminine est revenu à Clotilde Hesme dans le ‘‘Le dernier coup de marteau.’‘ Dans le film, Victor, 13 ans, doit prendre son destin en main, alors que sa mère souffre d’un cancer et ne peut plus travailler. Clotilde Hesme a apprécié jouer sous la direction d’Alix Delaporte. “Je n’ai jamais eu autant de confiance et de bienveillance de la part d’un réalisateur. Alix Delaporte m’a vraiment donné sa confiance absolue et je pense qu’on sentait qu’on faisait un grand film.”

De notre correspondant à Marrakech, Chris Cummings : “Le Festival international de Marrakech est désormais terminé. Tous les films projetés ici contribuent au riche patrimoine du film. Dans un contexte économique difficile, il nous reste à espérer que des films de grande qualité, qui incitent à la réflexion, continueront d‘être réalisés. Je n’ai plus grand chose d’autre à vous dire, à part desserrer ma cravate et disparaître dans la nuit de cette ville fascinante.’‘

Plus de cinema