DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mobilisation nationale en Belgique

La Belgique totalement figée ce lundi. Pas de train, pas de bus, de tramway ou de métro, pas de navigation commerciale non plus, et encore moins

Vous lisez:

Mobilisation nationale en Belgique

Taille du texte Aa Aa

La Belgique totalement figée ce lundi. Pas de train, pas de bus, de tramway ou de métro, pas de navigation commerciale non plus, et encore moins d’avions. Quelques vols ont été déviés vers les aérogares les plus proches des pays voisins dans le nord de la France, les Pays-Bas ou l’Allemagne. Sur les routes, des piquets de grève et des barrages filtrants perturbent le trafic. Exemple, rue de la Loi, dans le quartier européen de Bruxelles ce matin, où les manifestants laissaient passer les voitures au compte-gouttes.

Cette journée de grève nationale fait suite à plusieurs semaines de mouvements par région ou par secteur pour dénoncer les mesures d‘économie du nouveau gouvernement.

“ Il y a des jeunes, mais il y a aussi des gens plus âgés qui croyaient qu’ils allaient avoir fini à 65 ans et maintenant, ils doivent encore travailler deux ans de plus “, proteste une syndicaliste.

La retraite à 67 ans, ce sera en 2030. Les syndicats protestent aussi contre l’abandon de l’indexation. Actuellement, les salaires sont revalorisés chaque année en suivant l’inflation.

“ Je pense qu’ils ont suffisamment montré leur mécontentement, nous confie en revanche un passant d’origine hongroise. Il est temps de revenir à une vie normale. “

Pour le nouveau gouvernement de centre-droit, la rigueur est une nécessité dans un pays où le taux d’endettement dépasse les 100% du PIB. Les syndicats se disent prêts à maintenir la mobilisation si leurs demandes ne sont pas entendues. Mis sous pression par Bruxelles, le gouvernement de Charles Michel répond devoir maintenir le cap. Il s’est engagé à réduire la dette de 11 milliards d’euros au cours des cinq prochaines années.