DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie : ruée sur l'automobile sur fond de chute du rouble

Vous lisez:

Russie : ruée sur l'automobile sur fond de chute du rouble

Taille du texte Aa Aa

La chute du rouble provoque une ruée chez les concessionnaires automobiles en Russie . Objectif : acheter aujourd’hui ce que l’on risque de ne plus pouvoir s’offrir demain. Déjà, Nissan Motor et son partenaire Renault ont gelé les prises de commandes sur certains modèles et relèvent leurs prix. Grâce à leur alliance avec Avtovaz, premier constructeur automobile russe, Nissan et Renault gagnent des parts de marché en Russie mais s’attendent à le payer cher en effet de change négatif.

Alors que les biens de consommation étrangers font office de valeurs refuge, le secteur bancaire, au bord de l’asphyxie, tremble. Faute d’accès aux marchés internationaux du fait des sanctions occidentales, le taux interbancaire flambait à 30 % ce vendredi, un record. Ce que redoutent les banques, c’est que les épargnants vident leurs comptes. Mais les Russes font preuve de fair-play.

“ Nous avons survécu à bien des choses ces 25 dernières années, donc, par comparaison, ce que nous traversons aujourd’hui n’est pas si grave, “ s’amuse un retraité moscovite. “ En fait, c’est terrible, tout l‘électroménager est devenu plus cher. Je voulais acheter deux ou trois choses, mais je ne peux plus me le permettre. Je vais en faire mon deuil, dans la tristesse, “ dit en souriant un jeune actif.

De son côté, la Douma a adopté ce vendredi le projet de loi ouvrant la voie à la recapitalisation des banques par l’Etat à hauteur de 1.000 milliards de roubles – soit 13 milliards d’euros.