DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sanctions : ça commence en Russie, c'est fini à Cuba


Business Line

Sanctions : ça commence en Russie, c'est fini à Cuba

Le président russe, Vladimir Poutine a tenté de rassurer sur l‘économie de son pays. La chute du rouble a figuré parmi les sujets les plus populaires lors de sa conférence de presse de fin d’année. Pas surprenant. La devise a perdu 16 % de sa valeur en deux jours pour toucher un plancher record contre le dollar et l’euro.

La Banque centrale et le ministère des finances sont intervenus pour soutenir le rouble, alors que les Russes se ruaient dans les magasins pour acheter aujourd’hui ce qu’ils risquent de ne plus pouvoir se permettre demain.

Nous avons examiné les réponses de Vladimir Poutine et les avons discutées avec Angus Campbell de FxPro juste après la conférence de presse.

Et si les problèmes liés aux sanctions commencent à émerger en Russie, Cuba en voit enfin la fin. A Washington et La Havane, les présidents Barack Obama et Raul Castro ont informé leurs citoyens simultanément du réchauffement des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

On fait le point dans le dernier Business weekly de l’année.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Business Line

Le retour de la Grèce