DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : un homme blesse des policiers en criant "Allahou Akbar" avant d'être tué


France

France : un homme blesse des policiers en criant "Allahou Akbar" avant d'être tué

Âgé d’une vingtaine d’années, il s’est présenté au commissariat de Joué-lès-Tours en Indre-et-Loire, armé d’un couteau. Il a blessé grièvement deux policiers, dont l’un au visage. Une troisième policière, “très choquée, a été plus légèrement atteinte”, selon le ministère de l’Intérieur. L’agresseur, un Français né au Burundi en 1994, “a crié Allahou Akbar”, Dieu est le plus grand, en arabe, de son arrivée jusqu‘à son dernier souffle.

“Un individu qui attaque un commissariat, qui n’attaque pas monsieur X ou Y en criant Allah Akbar, y’a de quoi se poser la question de s’il a agi seul, ou agit sur ordre”, explique le procureur de la République, Jean-Luc Beck. Et d’ajouter : “que l’agresseur habitait Joué-les-Tours, où “il naviguait entre les membres de sa famille”.

Le parquet antiterroriste s’est aussitôt saisi de l’enquête qui s’oriente vers l’“islamisme radical”. L’agresseur “avait commis des actes de délinquance classiques” mais “n‘était pas fiché” pour “des activités à caractère terroriste”. En revanche, son frère est connu pour ses positions radicales et a un temps envisagé de partir en Syrie avant de renoncer, selon la source proche de l’enquête.

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve s’est rendu sur place et a dénoncé un “acte d’une très grande violence” tout en saluant le “très grand sang froid des policiers”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte : une exposition contre le tabou des tatouages au Caire