DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Au moins 63 morts dans des massacres en Inde


Inde

Au moins 63 morts dans des massacres en Inde

Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées mardi dans le Nord-est de l’Inde dans des cinq attaques attribuées au Front démocratique national de Bodoland.

Selon plusieurs témoins, les insurgés ont obligés des villageois à sortir de chez eux avant de les exécuter. Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes. Au moins soixante trois personnes ont été tuées et plus de quatre-vingts blessées. Les massacres ont eu lieu dans l’Etat d’Assam, où les tribus indigènes Bodo sont en conflit larvé avec les colons musulmans et la communauté des Adivasi.

Le gouvernement a observé une minute de silence en hommage aux victimes, dont le nombre de cesse de s’alourdir. Le vice ministre de l’Intérieur, Kiren Rijijiu, parle d’une tragédie. “ C’est un événement tragique qu’on ne peut pas prendre à la légère” dit il. “ Il faut que la confiance des populations locales soit rétablie et faire en sorte que ce type d’incident ne puisse pas se reproduire. “

Pendant la réunion du cabinet, une manifestation a lieu à New Dehli pour protester contre ces carnages; qui ensanglantent le Nord-est de l’Inde depuis trente ans et qui ont déjà fait dix mille victimes. Mouvement de protestation également dans l‘État d’Assam où des membres de la communauté Adivasi, qui compte un grand nombre de victimes, ont bloqué la ligne de chemin de fer.

Le gouvernement a observé une minute de silence en hommage aux victimes dont le nombre de cesse de s’alourdir. Le vice ministre de l’intérieur, Kiren Rijijiu, parle d’une tragédie.

“C’est un évènement tragique qu’on ne peut pas prendre à la légère” dit il. “Il faut que la confiance des population locales soit rétablie et faire en sorte que ce type d’incident ne puisse pas se reproduire.”

Pendant la réunion du cabinet, un manifestation a lieu à New Dehli pour protester contre les carnages qui ensanglantent le Nord Est de l’Inde depuis trente ans et qui ont déjà fait dix mille victimes.

Mouvement de protestation également dans l’Etat d’Assam où des membres de la communauté Adivasi, qui compte un grand nombre de victimes, ont bloqué la ligne de chemin de fer.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Israël : un commandant de la branche armée du Hamas tué dans un accrochage avec Tsahal