DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sécurité renforcée à Bethléem


Israël

Sécurité renforcée à Bethléem

La célébration de Noël est généralement l’occasion pour de nombreux chrétiens de s’offrir un pèlerinage en Terre sainte.
Aussi la police palestinienne se veut-elle rassurante, inspectant ses troupes, et révisant à la hausse son dispositif sécuritaire.

Quelques 500 hommes doivent être déployés à Bethléem, ville de Cisjordanie située à environ 10 kilomètres au sud de Jérusalem et qui, selon la tradition, a vu naître Jésus.

Parmi les pèlerins croisés non loin de l‘église de la Nativité, Steve Adam, originaire du Canada :

“Nous sommes venus ici pour célébrer Noël. Chez nous, la célébration de Noël est très commerciale et nous voulions ressentir l’esprit de la naissance du Christ. Béthleem est fantastique, c’est un très bel endroit. Nous sommes arrivés hier, et c’est paisible, les gens sont très chaleureux et amicaux à notre égard.”

Un habitant de Shefa Amr, ville israélienne où résident une majorité d’arabes chrétiens, s’enthousiasme également de déambuler dans les ruelles de la ville sainte :

“Nous sommes là pour célébrer avec tous ceux que nous aimons et découvrir combien la Palestine est agréable, Joyeux Noël !”

La fréquentation touristique, toutefois, s’annonce moindre cette année à Bethléem, en raison de tensions récurrentes depuis l’offensive israélienne de juillet dans la bande Gaza.
Encore ce lundi, une manifestation de quelques dizaines de Palestiniens déguisés en père Noël et dénonçant l’occupation israélienne a dégénéré près d’un checkpoint de Bethléem.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a quant à lui durci le ton sur ce point. Il a déclaré à Alger ce mardi, à l’occasion d’une rencontre avec le président Bouteflika, qu’il ne traiterait plus avec le gouvernement israélien, si celui-ci ne mettait pas fin à l’occupation d’ici à 2017.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Deux hommes arrêtés à Sydney soupçonnés de préparer un attentat