DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gouvernement russe privé de vacances de Noël pour lutter contre la crise économique


Russie

Le gouvernement russe privé de vacances de Noël pour lutter contre la crise économique

Pas de repos en perspective pour les ministres russes.
Face à la gravité de la crise économique que traverse la Russie, le président Poutine a décidé d’annuler les vacances du gouvernement, prévues début janvier pour célébrer le Nouvel An et le Noël orthodoxe.

L‘économie russe a pris un sérieux coup de froid en raison de la baisse du prix du pétrole, des sanctions occidentales et de l’effondrement du rouble.

La monnaie russe a perdu plus de la moitié de sa valeur, enregistrant une chute historique la semaine dernière.

Conséquence : la nouvelle année devrait rimer avec récession et inflation en Russie.

Sur les étals des marchés, c’est la valse des étiquettes : la hausse des prix devrait atteindre plus de 11% sur l’année.

Anna Nikitina est retraitée. Elle s’inquiète : “on se demande si nos retraites vont être suffisantes pour acheter tout ce dont on a besoin”, explique-t-elle.

Alexander vit lui aussi à Moscou, mais il est beaucoup plus optimiste : “je ne vois pas l’intérêt de paniquer ou de s’inquiéter, on aura toute la nourriture qu’il faut jusqu‘à la fin des vacances”, dit-il dans un sourire.

Et pour la boisson, Vladimir Poutine a ordonné le gel des prix de la vodka.

D’après le président russe, l’envolée des prix conduisait à accroître la consommation d’alcool de contrebande de mauvaise qualité.

Le demi-litre de vodka vaut en effet 30% plus cher en ce moment qu’au début de l’année 2014.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Kiev et les rebelles pro-russes acceptent un échange de prisonniers