DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"La peur est là à chaque fois que nous regardons l'océan", les stigmates du tsunami


Inde

"La peur est là à chaque fois que nous regardons l'océan", les stigmates du tsunami

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Dans la région de Vélankanni, à la pointe sud de l’Inde, l’heure est au recueillement et à la prière. On pense aux milliers de victimes du Tsunami. Il y a dix ans jour pour jour, la zone était dévastée. Devant le mémorial érigé en l’honneur des disparus, les survivants laissent éclater leur douleur.

“La peur. La peur est là à chaque fois que nous regardons l’océan. Cela nous rappelle que c’est cet océan qui à emporté toutes ces vies. Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point la mer nous effraie aujourd’hui. Nous n’avons même pas envie de rester à côté d’elle alors nous avons déménagé côté Ouest, dans une petite maison allouée par le gouvernement”, dit Liguvariyal Daveed, une survivante qui a perdu son fils, sa mère et deux de ses petits-enfants dans la catastrophe.

Des cérémonies aussi sur les plages de Thaïlande, là ou des milliers de touristes étrangers ont aussi péri ce 26 décembre 2004. Claudia est Allemande, très grièvement blessée lorsque le tsunami a frappé, elle est revenue sur les lieux de la catastrophe.

“Je ne m’attendais pas à être si émue par cet anniversaire, car je suis déjà revenue plusieurs fois ici depuis le tsunami. Je me sens complètement différente aujourd’hui, comme connectée avec toutes les autres personnes”, dit-elle.

Des commémorations sont aussi prévues en Europe. Ainsi, en Suède, pays qui a perdu 543 ressortissants dans la catastrophe, une cérémonie doit être organisée ce vendredi à Uppsala, dans la plus grande cathédrale de Scandinavie, près de Stockholm.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Attaque contre des terminaux pétroliers en Libye