DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mexique : manifestations et premier Noël sans les 43 étudiants pour leurs proches


Mexique

Mexique : manifestations et premier Noël sans les 43 étudiants pour leurs proches

Pas question de baisser les bras. Environ trois mille personnes, dont les proches des 43 étudiants disparus, ont manifesté hier à Mexico, trois mois jour pour jour après cette disparition.

Les familles se sont fortement mobilisées en cette période de Noël. Mercredi, elles manifestaient devant la résidence officielle du président Enrique Peña Nieto. Le jour de Noël, elle se sont mobilisées devant l’ambassade d’Allemagne, exigeant que Berlin cesse les ventes d’armes au Mexique, dont certaines ont été utilisées, selon elles, pendant l’attaque contre les étudiants.

La nuit du 26 au 27 septembre, les élèves-enseignants de l‘école normale d’Ayotzinapa, avaient été attaqués par des policiers corrompus d’Iguala. Ceux-ci les avaient ensuite livrés au cartel de la drogue des Guerreros Unidos, sans doute à l’instigation du maire de la ville, aujourd’hui sous les verrous. Ils auraient ensuite été tués puis brûlés, selon les déclarations de plusieurs détenus, soupçonnés d’avoir commis ce crime.

Beaucoup de proches espèrent retrouver les 43 jeunes vivants. Seul l’un d’entre eux a pu être identifié à partir des restes de son corps calciné.

“Parce qu’il manque 43 étudiants, nous pensons qu’aussi longtemps que le peuple de Mexico continuera à se soulever, il rappellera (au président) Peña Nieto ce dont nous l’avons averti : il n’y aura pas de Noël pour nous et il n’y en aura pas pour lui”, indiquait Felipe de la Cruz, porte-parole des parents.

“Pour nous, la nuit du 26 septembre n’est pas finie. Pour nous, c’est la nuit où le temps s’est figé, parce que pendant cette nuit tout était incertain et tout reste incertain”, soulignait Omar Garcia, qui étudie à l‘école d’Ayotzinapa.

Une manifestation a été organisée également à Iguala, où les étudiants ont disparu. Une base militaire a été la cible de certains protestataires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

New York: veillée de prière pour l'un des policiers assassinés