DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gravity: Ganong ouvre son compteur

Bienvenue dans Gravity, notre magazine hebdomadaire consacré au ski alpin. On commence aujourd’hui avec la belle victoire de Travis Ganong en Italie

Vous lisez:

Gravity: Ganong ouvre son compteur

Taille du texte Aa Aa

Bienvenue dans Gravity, notre magazine hebdomadaire consacré au ski alpin. On commence aujourd’hui avec la belle victoire de Travis Ganong en Italie. À 26 ans, l’Américain s’est offert un beau cadeau de Noël en remportant dimanche la descente de Santa Caterina.

L’américain, 5e de la descente des jeux Olympiques 2014 à Sotchi, a su déjouer les pièges de la piste Deborah Compagnoni pour signer sa première victoire en Coupe du Monde devant l’Autrichien Matthias Mayer.

Au terme d’une lutte acharnée, Ganong s’est finalement imposé en 1 min 32 sec 42/100, devançant Mayer de 9 centièmes et l’Italien Dominik Paris de 21 centièmes.

A noter la contre performance de Kjetil Jansrud qui n’a pris que la 15e place. Le Norvégien, auteur d’un début de saison impressionnant, était monté sur tous les podiums de la spécialité jusqu’ici.

Ces performances précédentes lui permettent cependant de conserver la tête du classement général. Il compte désormais 626 points, soit 50 de plus que l’Autrichien Marcel Hirscher tandis que Dominik Paris occupe la troisième place devant Alexis Pinturault.

Hector au rendez-vous

La Suédoise Sara Hector s’est imposé lors du slalom géant à Kühtai décrochant à 22 ans sa première victoire en Coupe du monde. Cette belle performance met ainsi fin à la série d’invincibilité d’Anna Fenninger, qui avait remporté les trois dernières courses disputées un 28 décembre.

La Scandinave, partie dans les pires conditions de visibilité en première manche, avait réalisé le deuxième temps, ne cédant que 27/100e sur l’Américaine Mikaela Shiffrin.

Lors de la seconde manche, elle a profité d’un excellent bas de parcours pour refaire son retard avant de franchir la ligne avec 9/100e d’avance sur Fenninger, suivie de près par Shiffrin.

Le parcours impressionnant de Petra Kronberger

Nous sommes le 9 décembre 1990 et la jeune Petra Kronberger laisse une empreinte indélébile sur la Coupe du monde. Elle qui s’est déjà imposée en descente, en géant, en slalom et en combiné complète son palmarès en remportant le super-G d’Altenmarkt chez elle en Autriche. Elle devient ainsi la première skieuse à compter au moins une victoire dans les cinq disciplines. Ajoutez à cela un titre mondial, deux titres olympiques et trois gros globes de cristal, et en 1992, à seulement 23 ans, Petra Kronberger met un terme prématuré à sa carrière, n’ayant plus rien à prouver.

Le ‘‘City Event’‘

Comme les températures ont été trop élevées ces dernières semaines pour produire de la neige de culture, le “City Event” prévu à Münich le jour de l’An a été annulé. Dommage selon notre consultant Franck Piccard pour qui il est nécessaire d’organiser ce genre d‘évènement.

Franck Piccard: “Il faut pour faire connaître cette Coupe du monde montrer ce que les skieurs sont capables de faire. Il faut aller vers le public, il faut aller vers ce genre d‘épreuve, quel que soit le format. Cela peut être du ski parallèle, cela peut être du slalom en 3 manches, du géant en 3 manches. Moi, je suis tout à fait ouvert à ce genre de choses. Il faut sortir des formules toutes faites, il faut que les gens se rendent compte que le skieur alpin est un sportif de très haut niveau. Et pour ça, il n’y a pas de recette miracle, il faut aller vers le public.”