DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Putsch manqué : la Gambie dénonce un soutien de puissances étrangères


Gambie

Putsch manqué : la Gambie dénonce un soutien de puissances étrangères

Le président gambien Yahya Jammeh a accusé des puissances étrangères d’avoir soutenu les auteurs du putsch manqué de mardi. Alors que la télévision publique a diffusé des images montrant le chef de l‘État en train d‘être acclamé par la foule et d’inspecter des armes, plusieurs dizaines de militaires et de civils ont été arrêtés et soumis à des interrogatoires, selon une source proche des services de renseignements.
Yahya Jammeh, qui n‘était pas dans son pays au moment de l’attaque contre le palais présidentiel est rentré à Banjul, la capitale gambienne dans la nuit de mardi à mercredi.

“Ce n‘était pas un coup. C‘était une attaque de dissidents basés aux Etats-Unis, en Allemagne et au Royaume-uni, a déclaré le chef de l‘État.”

Le pouvoir gambien est régulièrement accusé de violation des libertés par les défenseurs des droits de l’homme. D’aucuns craignent à présent une répression accrue.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'épave du ferry incendié est attendue à Brindisi