DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

De gros cargos pour transporter les migrants, nouvelle tendance inquiétante


Italie

De gros cargos pour transporter les migrants, nouvelle tendance inquiétante

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Enroulés dans des couvertures de survie, mais en bonne santé, les migrants de l’Ezadeen ont été secourus hier soir en Italie. Leur chiffre a été revu à la baisse, ils n‘étaient que 360 sur le cargo Ezadeen, 232 hommes, 54 femmes et 74 mineurs. Désormais disséminés dans différents centres d’accueil.

Ce nouveau cargo fantôme, destiné au transport des animaux, avaient été repéré jeudi, en perdition, au large des côtes italiennes. L‘équipage une fois encore avait déserté le navire. “On constate que le flux de migrants continue malgré les mois les plus froids, explique Giovanna Di Benedetto, de l’Ong “Save The Children”. Les populations les plus concernées sont les Syriens, les Palestiniens et les Kurdes. Parmi eux il y a des gens très vulnérables, des enfants, des femmes enceintes, des vieillards. D’où l’importance du secours en mer.”

Leur périple a débuté le 1er octobre, depuis un port syrien, avant de transiter par Chypre, la Turquie. La ville de Sète, en France, devait être leur destination finale.

C’est le troisième cargo à débarquer ainsi depuis le 20 décembre en Italie. L’utilisation de gros bateaux, une formule juteuse pour les passeurs, est une nouvelle tendance qui inquiète les autorités.

En Italie, plus de 160.000 migrants sont arrivés en 2014, soit une moyenne de plus de 400 personnes par jour.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les enquêteurs italiens à bord du ferry Norman Atlantic