DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La colère des manifestants chiites au Bahreïn


Bahreïn

La colère des manifestants chiites au Bahreïn

Le chef de l’opposition chiite, cheikh Ali Salmane, restera au moins 15 jours de plus derrière les barreaux. Il est accusé d’appel à la haine et à la violence dans ce royaume à majorité chiite dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa. L’homme de 49 ans a été arrêté le 28 décembre dernier, ce qui a provoqué la colère de plusieurs de ses sympathisants qui manifestent régulièrement depuis.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le maire de New York juge l'attitude de certains policiers "irrespectueuse"