DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Charlie Hebdo : "Il ne faut pas que ce soit un tournant"

Laurence Alexandrowicz : “Olaf, bonjour, vous couvrez pour euronews cet attentat à Paris. Depuis hier vous sillonnez la capitale. Sentez-vous que

Vous lisez:

Charlie Hebdo : "Il ne faut pas que ce soit un tournant"

Taille du texte Aa Aa

Laurence Alexandrowicz : “Olaf, bonjour, vous couvrez pour euronews cet attentat à Paris. Depuis hier vous sillonnez la capitale. Sentez-vous que cette terrible attaque est un tournant ? Que vous disent les Français?

Olaf Bruns : “Les Francais que je rencontre me disent leur colère, leur douleur, d’avoir été blessés au plus profond, me disent aussi leur rage, mais j’ai posé cette question plusieurs fois :“Est ce que c’est un tournant ?”. Tout le monde dit que non ce ne doit pas être un tournant, non il faut tout faire pour que ça ne devienne pas un tournant.”

Laurence Alexandrowicz : “Les hommes politiques ont appellé immédiatement après le drame à éviter l’amalgame. Des lieux de culte musulmans ont été visés ces dernières heures, ressentez-vous une montée de l’islamophobie ?”

Olaf Bruns : “Moi ici à Paris, non, je ne le ressens pas. Il faut dire je suis dans les beaux quartiers de Paris, il n’y a pas beaucoup de racisme ici, pas beaucoup de votes pour le Front National dans le quartier où je suis, en revanche j’ai rencontré plusieurs Français d’origine maghrébine qui me disaient qu’ils craignent une montée de l’islamophobie, ils craignent que l’amalgame soit fait et plusieurs m’ont dit que c’est un acte barbare, ce n’est pas l’Islam qui commande ce genre d’acte et tous les musulmans que j’ai rencontré ont quand même très très clairement pris leurs distances par rapport à ce qui s’est passé hier. “Ces terroristes n’ont pas parlé pour nous”, ont-ils dit, ce sont des êtres qui n’agissent pas au nom de l’Islam.”