DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : la presse condamne l'attentat contre "Charlie", mais avec des réserves


Egypte

Egypte : la presse condamne l'attentat contre "Charlie", mais avec des réserves

Les journalistes en Egypte ont été choqués eux aussi par l’attaque contre Charlie Hebdo, mais à une nuance près. La liberté d’expression ne doit pas tout autoriser, pensent certains.

Reportage de notre correspondant au Caire, Mohammed Shaikhibrahim :

“Nous condamnons cette attaque, déclare Khaled Hussein, et nous sommes contre, mais en même temps nous rejetons les insultes faites au prophète Mahomet et à la religion musulmane, de même que contre les autres religions, qui sont fières de leurs prophètes, comme Moïse pour les juifs et Jésus pour les chrétiens”.

“Cette attaque nous a tous choqués, pense Mohammed Aljebali, que les victimes soient journalistes, civiles, ou de quelque religion que ce soit, et cette attaque est plus nuisible à l’Islam que ne l’ont été les caricatures du prophète Mahomet publiées par le journal”.

Certains journaux égyptiens, comme celui-ci, n’ont pas hésité à avancer le fait que le groupe Etat Islamique était impliqué dans l’attentat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le dessinateur iranien Ramezani avait vu venir l'attaque contre Charlie Hebdo