DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Soulagement à Dammartin-en-Goële

Les frères Kouachi, tueurs présumés de Charlie Hebdo, ont été abattus à l'imprimerie de Dammartin-en-Goële où ils étaient retranchés depuis le matin. Le village peut respirer.

Vous lisez:

Soulagement à Dammartin-en-Goële

Taille du texte Aa Aa

Il est 16h57 hier quand des tirs retentissent à l’imprimerie de Dammartin-en-Goële, au nord de Paris, où sont retranchés les deux tueurs présumés de Charlie Hebdo. Une fin de cavale sanglante pour les frères Kouachi.

Quant au graphiste de 26 ans qui se trouvait dans l’entreprise, il est sain et sauf : jamais les deux terroristes ne se sont doutés de sa présence. De sa cachette, il a communiqué avec l’extérieur grâce à son téléphone portable.

“ Quand on a appris le dénouement heureux, on s’est senti léger, confie Monique Dagobert, une commerçante qui le connaît. On est heureux. On lui a envoyé un petit sms, à sa femme et à lui, et on lui a demandé de nous envoyer dès que possible un petit mot pour nous dire qu’il va bien.”

Un soulagement largement partagé comme l’explique Bernard Corneille, conseiller général de Seine-et-Marne : “ je vais exprimer à nouveau le soulagement qui est le notre, le soulagement de tous, des habitants de cette région, de ce secteur, parce que cela se passe dans une zone densément peuplée, il y a des enfants, il y a des collégiens, il y a des employés dans ce secteur, et puis l’entreprise dans laquelle les individus avaient pénétré, c’est une entreprise que nous connaissons bien, nous connaissons le patron et donc c’est un vrai soulagement de savoir que cela se termine ainsi. “

Le village de 8.000 âmes aura été en état de siège pendant huit heures : commerces fermés, établissements scolaires évacués et habitants terrés chez eux.

Notre envoyé spécial Olaf Bruns conclut : “ avec la fin de la chasse à l’homme ici à Dammartin, un chapitre s’achève, laissant le pays avec une plaie béante. La France aura besoin de temps pour retrouver son calme… Si elle y parvient jamais. “