DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Unis contre la terreur et pour la liberté..


France

Unis contre la terreur et pour la liberté..

Unis contre la terreur et pour la liberté…

Au moins 3,7 millions de personnes ont manifesté hier, une “marche républicaine” qui fera date, la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays. Des hommes, des femmes, de toutes les religions, de tous les âges, venus expurger la souffrance d’une folle semaine de violence, comme ici à Paris.

“Je suis très triste parce que Bernard Maris était un très, très bon copain expliquait cette femme. A chaque fois qu’on l’appellait il réagisait tout de suite. Et ce qui nous a le plus attristé, c’est que quand il y a eu l’attentat la première chose qu’on a faite, on l’a appellé, et il n’a pas répondu.”

“C’est un privilege d‘être ici aujourd’hui, confiait cette autre manifestante. J’espère que tout le monde restera uni, je suis canadienne, j’ai de la famille musulmane.”

Ces deux femmes rajoutaient : “Moi, je voulais juste dire que si je suis là aujourd’hui, c’est pour dire que l’islam, ce n’est pas ça. L’islam, c’est amour et la tolérance.” “Notre religion, ce qu’on nous a appris, c’est pas ça”.

“Beaucoup de monde, beaucoup de chaleur humaine, on est uni, on est uni” assure cet homme.

A Paris, et dans toutes les villes de France, une immense vague républicaine. On a décompté quelque 2,5 millions de manifestants en province. Même volonté d’unité, comme ici à Lyon où plus de 300.000 personnes ont défilé.

“C‘était absolument indispensable d‘être là, de partager, de voir qu’on n’est pas tout seul. Ça fait du bien de se serrer les coudes et de montrer qu’on n’a pas peur” affirmait cette lyonnaise.

“J’ai des larmes qui coulent de mon âme carrément et qui pleurent toute cette France qui s’enflamme. Je ne veux pas que ça arrive à la France. J’ai vécu ça en Algérie et je ne veux pas que ça arrive à la France.” confiait cette autre manifestante.

“Ils sont extrémistes, ils veulent éliminer la liberté d’expression dans le monde entier. Et les écrivains et les dessinateurs iraniens, et les dessinateurs de tous les pays doivent s’unir pour combattre cette idée” affirmait lui, ce manifestant d’origine iranienne.

“On a confiance en notre pays, on n’a pas peur, non, non, les Français sont assez intelligents pour ça. Vive la France, vive la France” ajoutait son voisin de marche.

“Même pas peur”, le slogan sur toutes les lèvres hier, pour faire face au terrorisme.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

François : les leaders mondiaux doivent condamner le fondamentalisme