DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Haïti n'a plus de Parlement


Haïti

Haïti n'a plus de Parlement

Haïti a un président contesté et n’a plus de parlement. Cinq ans après le séisme qui a fait 300 000 morts, auxquels le chef de l‘État Michel Martelly a rendu hommage lundi, le pays s’embourbe dans la crise.

Un accord politique prévoyant la tenue d‘élections avant la fin de cette année a été signé dimanche. Et un vote de dernière minute aurait permis aux parlementaires de rester en poste, mais faute de quorum le “rideau est tombé sur le Parlement”, soulignait la presse haïtienne.

L’opposition fustige le président. “Il n’a pas su organiser des élections crédibles. Il est au pouvoir depuis plus de trois ans et demi. Aujourd’hui, le Parlement est dissous par la faute de ce chef d‘État. Ce chef d‘État qui n’a plus sa raison d‘être”, estime André Michel, avocat et figure de l’opposition.

Le président haïtien a assuré qu’il ne gouvernerait pas par décrets et a souligné que le seul décret qu’il pourrait prendre concernerait l’organisation des élections. Une position qui ne devrait pas être suffisante pour les détracteurs de Michel Martelly qui réclamaient samedi à Port-au-Prince sa démission.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Un million de fidèles pour la canonisation du premier saint sri-lankais