DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En deuil, l'Ukraine met en garde contre une "guerre continentale"


Ukraine

En deuil, l'Ukraine met en garde contre une "guerre continentale"

Les drapeaux ont été mis en berne à Kiev pour commémorer les 13 civils tués mardi dans un bus frappé par une roquette qui visait un barrage ukrainien à Volnovakha. Il s’agit de la sanglante attaque contre des civils depuis les accords de paix de Minsk en septembre. Kiev a mis en cause les rebelles qui rejettent de leur côté la responsabilité sur les troupes ukrainiennes.

Ce regain de violence dans l’Est a fait réagir Oleksandre Tourtchinov lors d’un débat au parlement. Le secrétaire du Conseil national de sécurité ukrainien a évoqué devant les députés “deux scénarios” pour l’avenir du pays : “le premier est la reprise des hostilités à grande échelle et une attaque avec la participation active des forces armées russes, dont les conséquences pourraient devenir une guerre continentale à grande échelle. Le deuxième scénario implique des tentatives du Kremlin visant à empêcher la stabilisation de la situation en Ukraine” pour l‘épuiser économiquement et militairement”.

Face à cette menace, les autorités de Kiev ont adopté une loi prévoyant cette année trois vagues de “mobilisation partielle” dont la première débutera le 20 janvier et touchera environ 50.000 personnes.

Et c’est dans ce contexte très tendu que les observateurs de l’OSCE se sont rendus dans le fief rebelle de Donetsk, un des points les plus chauds du conflit sous la haute protection des militaires russes et ukrainiens.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le héros malien de la prise d'otages à Paris sera naturalisé français