DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Premier ministre turc fait la sourde oreille aux critiques sur les entraves à la liberté de la presse


Le bureau de Bruxelles

Le Premier ministre turc fait la sourde oreille aux critiques sur les entraves à la liberté de la presse

Pour le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, la Turquie est une démocratie comme une autre. En visite à Bruxelles, il s’est dit solidaire des Français suite aux attentats de Paris, après avoir vivement critiqué quelques heures plus tôt la Une de Charlie Hebdo.

“ Le continent européen est un continent multiculturel, conscient de l‘être et de nos valeurs, parmi lesquelles la liberté d’expression, qui est notre valeur commune, et aussi le respect mutuel. Toutes sont des valeurs importantes que nous partageons “, a-t-il déclaré.

Ce jeudi, il a aussi été question de la Turquie au Parlement européen. Les eurodéputés ont voté une résolution, un texte non contraignant, condamnant l’arrestation d’une trentaine de journalistes en décembre. Depuis qu’un scandale de corruption présumée a éclaboussé Recep Tayyip Erdogan et son entourage fin 2013, la censure et les entraves aux publications se sont multipliées tout comme les poursuites contre les journalistes qui couvraient l’affaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Gilles de Kerchove demande un registre européen sur les données des passagers aériens