DERNIERE MINUTE

Tout est pardonné... et tout est vendu, encore

Les Charlie Hebdo s'arrachent en France et dans le monde. Grâce aux dons, aux ventes et aux aides du gouvernement, le journal devrait recueillir plus de 10 millions d'euros.

Vous lisez:

Tout est pardonné... et tout est vendu, encore

Taille du texte Aa Aa

Comme la veille, les Français se sont précipités dans les kiosques pour manifester leur solidarité avec Charlie Hebdo. Un million d’exemplaires écoulés en quelques heures mercredi. Pareil ce jeudi. Pour vendredi on prévoit le même nombre, du jamais vu en France.

“On m’avait dit de venir à six heures mais le kiosque était fermé et a ouvert à sept heures. Mais je n’ai pas eu mon Charlie”, regrette Amélie.
“Le prophète Mohamet n’aurait pas voulu que des gens soient tués, dit Aïcha, c’est inadmissible et les musulmans sont vraiment tristes.”
Au total Charlie Hebdo doit être imprimé à cinq millions d’exemplaires en France, 130.000 exemplaires devaient arriver dans une trentaine de pays d’ici jeudi soir.

Ici à Genève, le kiosque de la gare ferroviaire a été dévalisé : “Demain il y en aura un peu plus, dit le commerçant, ou peut-être la semaine prochaine. C’est parti très vite. Je pense que même si on en avait eu 1000, on les aurait vendus sans problèmes.”

Allons à Hong Kong, où cette librairie française a reçu 300 réservations de la première édition des survivants. Ce sera sûrement ici aussi très insuffisant.
“Les journaux satiriques ont je crois une grande place dans notre société, dit Robert, et en voir un si brutalement attaqué… Il est temps de se lever.”

Vingt pays ont réclamé le journal, dont les États-Unis ou le Royaume-Uni, tout nouveaux lecteurs de Charlie Hebdo.