DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hollande appelle à une réponse "ferme" et "collective" contre le terrorisme

Le président français présentait ses vœux au corps diplomatique, autrement dit, aux ambassadeurs étrangers en poste en France. Ce discours a lieu

Vous lisez:

Hollande appelle à une réponse "ferme" et "collective" contre le terrorisme

Taille du texte Aa Aa

Le président français présentait ses vœux au corps diplomatique, autrement dit, aux ambassadeurs étrangers en poste en France. Ce discours a lieu tous les ans à cette période mais cette année, il prenait un relief particulier, en raison de la vague d’attentats terroristes de la semaine dernière en région parisienne.

Point of view

Notre réponse doit être ferme face au terrorisme mais elle ne peut être que collective

Dans son allocution, le chef de l’Etat a appelé à une réponse “ferme” et “collective” face au terrorisme. Il a dit également que l’Europe devait durcir ses dispositifs, notamment mieux surveiller les frontières ou encore instaurer l‘échange des données sur les voyageurs sensibles.

Il a aussi plaidé pour des actions concernant internet.
Il faut, a-t-il dit, “prendre conscience (…) de l’utilisation qui est faite par les terroristes de cette technologie (…) pour diffuser leurs messages, assurer le recrutement de nouveaux djihadistes, leur donner même des moyens de passer à l’acte”. “Nous devons agir avec l’ensemble des acteurs concernés pour qu’internet ne puisse pas être un moyen de préparer et d’engager des actions terroristes”, a-t-il précisé.

“Ce n’est pas une guerre contre une religion, c’est une guerre contre la haine”, a-t-il poursuivi, faisant valoir que “les attentats commis à Paris sont une insulte à l’islam et dans le monde” et que “ce sont les musulmans qui sont (…) les premières victimes du terrorisme”.

“La plus durable des réponses, a-t-il enfin indiqué, c’est une action ferme et unie en faveur de la paix et de la sécurité internationale. Car les conflits non résolus sont des sources d’inspiration pour les terroristes, et les zones de chaos des lieux de formation”.