DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Humour, larmes, fanfare et résilience aux obsèques de Charb


France

Humour, larmes, fanfare et résilience aux obsèques de Charb

L’internationale en russe, une fanfare, des pas de danse mêlés de larmes : pas de convenances ce vendredi à Pontoise près de Paris aux obsèques de Stéphane Charbonnier dit Charb, le patron de Charlie Hebdo, mais de l’humour, des adieux poignants et de la résilience.

“Ils voulaient nous coucher, ils ont réussi à nous mettre debout, a déclaré l’urgentiste et chroniqueur de Charlie Hebdo, Patrick Pelloux. Ils veulent nous faire peur, ils nous ont remis le peuple de France dans la rue avec des valeurs de la République”.

“Alors, “je suis Charlie”, prouvez-le! Prenez vos crayons, du papier, un scan, un ordinateur et exprimez-vous, a lancé le dessinateur Luz. Et j’espère, tu l’espérerais Charb, j’en suis certain, que des milliers de Charlie Hebdo surgissent des lycées, des facs, des imprimeries, du monde entier”.

Au côté des survivants de l’hebdomadaire satirique, figuraient plusieurs responsables communistes, ainsi que les ministres de l‘Éducation, de la Justice et de la Culture.

Charlie Hebdo ne cesse de faire des adieux ces derniers jours. Jeudi, cinq membres du magazine satirique ont été inhumés.

Le dessinateur Philippe Honoré et le correcteur Mustapha Ourrad ont été enterrés également ce vendredi après-midi dans une stricte intimité.

Les obsèques de Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière municipale tuée par Amedy Coulibaly à Montrouge, auront lieu lundi en Martinique dans la commune de Sainte-Marie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

John Kerry à Paris : le plus français des Américains