DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"La Grèce honorera ses engagements" selon Christine Lagarde


économie

"La Grèce honorera ses engagements" selon Christine Lagarde

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde était à Dublin lundi pour discuter des leçons provenant de la crise irlandaise.
Christine Lagarde s’est donc logiquement exprimée sur la Grèce, affirmant notamment que la meilleure façon de sortir de la dette c’est de fabriquer de la croissance.
Et l’exemple à suivre c’est celui de l’Irlande.

“Il y a un problème de confiance des marchés financiers qui doit être pris en compte pour la Grèce, a déclaré Christine Lagarde. De notre point de vue, la Grèce s’est engagée. Le pays, pour son propre intérêt et pour la reprise de son économie, doit faire les réformes structurelles qui sont demandées et nous espérons qu’il honorera ses engagements”.

L’effacement de la dette grecque, c’est la demande prioritaire du parti de gauche Syriza, qui caracole en tête des sondages à 10 jours des élections grecques.

“On sait que la Grèce a effectivement besoin d’un plan Marshall. explique Constantin Gurdgiev, professeur d‘économie au Trinity College de Dublin. Et la Grèce a vraiment besoin d’un effacement de sa dette. C’est l‘équivalent pour l’Europe du rôle qu’elle a joué au moment de la réunification allemande. C’est le moment de vérité pour nous. Plus nous retardons le moment de vérité, plus l’opération sera douloureuse. Pas seulement pour la Grèce, mais aussi pour le reste de la zone euro.

Alexis Tsipras, le leader du parti Syriza affirme qu’il veut rester dans la zone euro mais il a aussi fait le voeu de revenir sur quelques unes des réformes que la Troïka des créanciers de la Grèce a imposées.
De 133% du PIB grec en 2010, la dette d’Athènes atteint aujourd’hui 177%.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La Grèce entre chômage élevé et forte fiscalité