DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le rapt de l'employée de l'Onu en Centrafrique n'aura duré qu'une journée

Après l'enlèvement hier à Bangui de deux humanitaires, dont une Française, l'employée de l'Onu kidnappée ce matin a été libérée : les anti-balaka sont suspectés.

Vous lisez:

Le rapt de l'employée de l'Onu en Centrafrique n'aura duré qu'une journée

Taille du texte Aa Aa

En Centrafrique, l’employée de l’Onu qui avait été kidnappée à Bangui dans la matinée a été libérée. Elle se trouvait à bord d’une navette des Nations Unies lorsque des hommes, désignés par les témoins comme des anti-balaka, l’ont forcée à les suivre. Ces miliciens chrétiens retiennent en revanche toujours une humanitaire française de 67 ans, originaire de l’Ain, et un Centrafricain, membres d’une ONG médicale catholique. Ils ont été kidnappé hier dans la capitale . Les anti-balaka veulent ainsi dénoncer l’arrestation d’un de leurs chefs, soupçonné du massacre de musulmans il y a un an.