DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

France : plus de 400 millions d’euros pour la lutte contre le terrorisme


France

France : plus de 400 millions d’euros pour la lutte contre le terrorisme

Deux semaines après les attentats de Paris, le gouvernement français annonce le maintien de 7 500 postes de militaires qui devaient être supprimés. Au total, 2680 postes vont être créés pour lutter contre le terrorisme, dans le domaine du renseignement, mais aussi de la justice.

Manuel Valls a osé parler d’apartheid pour décrire la situation dans les banlieues :
“Moi je n’oublie pas qu’avant ces terribles évènements que nous avons connu, la question des fractures territoriales, qui ne concerne pas d’ailleurs, vous le savez parfaitement, que les territoires urbains”.

Ce plan de lutte anti-terroriste nécessite un investissement de 425 millions d’euros, sans compter les salaires des emplois créés. Il a pour but de surveiller 3 000 individus liés à la sphère jihadiste. Un sentiment de relégation plus général.

Dans les prisons, connues pour être un haut lieu de radicalisation islamiste pour certains délinquants, soixante imams vont être recrutés.

Le plan Vigipirate mobilise actuellement 10 500 militaires sur l’ensemble du territoire français, soit dix fois plus qu’avant les attentats.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Argentine : après la mort du procureur, toujours des suspicions