DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'ultimatum pour les deux otages japonais de l'"Etat Islamique" a expiré


Japon

L'ultimatum pour les deux otages japonais de l'"Etat Islamique" a expiré

L’appel éploré de la mère d’un des deux otages japonais du groupe Etat islamique… Junko Ishido a demandé au gouvernement japonais de tout faire pour ramener son fils vivant à la maison.

Un ultimatum de 72 heures lancé par le groupe djihadiste pour que Tokyo lui verse 200 millions de dollars a expiré ce vendredi et depuis, pas de nouvelles des deux prisonniers.

Kenji Goto est un journaliste indépendant probablement capturé par l’EI en Irak en octobre.

Haruna Yukawa, qui avait été capturé plus tôt, dit lui effectuer des missions de sécurité.

Le Japon a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de changer de politique et de céder au chantage des terroristes.

Il a demandé l’aide et l’expertise de pays comme la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Des prières ont été dites pour les otages dans une mosquée de Tokyo. les musulmans du Japon craignent que cette prise d’otages ternisse l’image de leur religion, dans un pays où ils sont très peu nombreux.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Etats-Unis - Cuba : des discussions, mais de profondes divergences