DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ballet diplomatique à Riyad après la mort du roi Abdallah


Arabie Saoudite

Ballet diplomatique à Riyad après la mort du roi Abdallah

De nombreux dirigeants se sont rendus ce samedi à Riyad pour présenter leurs condoléances à la famille royale saoudienne, endeuillée par la mort du roi Abdallah. Même l’Iran a dépêché son chef de la diplomatie, signe de relations plus apaisées entre les deux rivaux.

Etaient également présents, les rois d’Espagne, des Pays-Bas, les Premiers ministres turc, britannique ou encore le président français François Hollande. Le président américain Barack Obama a lui décidé d‘écourter son séjour en Inde. Il sera à Riyad mardi.

Ce ballet diplomatique impressionnant montre l’importance de l’Arabie saoudite, premier producteur mondial de pétrole et acteur-clé dans la région. Les chefs d‘État et de gouvernement ont pu s’entretenir avec les membres de la famille royale. Le nouveau roi Salmane, 79 ans, et que l’on dit en mauvaise santé, a succédé à son demi-frère Abdallah, décédé d’une pneumonie à l‘âge de 91 ans, après un règne d’une décennie. François Hollande a “salué la mémoire d’un homme (…) dont la vision d’une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus que jamais d’actualité”.

Abdallah a été enterré vendredi quelques heures après sa mort, ce qui explique l’arrivée tardive des dirigeants étrangers. L’ex-souverain repose dans un cimetière public à Riyad sous une modeste pierre tombale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Yémen : manifestation anti-houthis, incertitude sur l'avenir politique du pays