DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : manifestation anti-houthis, incertitude sur l'avenir politique du pays


Yémen

Yémen : manifestation anti-houthis, incertitude sur l'avenir politique du pays

Des milliers de personnes ont participé à la plus grande manifestation anti-houthis depuis l’entrée en septembre dernier de ces miliciens chiites dans la capitale du Yémen. Des miliciens armés s‘étaient déployés dans la rue où réside le président poussé jeudi à la démission. Mais ils ne sont pas intervenus et ont laissé défiler les gens.

“Nous protestons aujourd’hui pour renverser ces milices armées et les pousser à quitter la capitale Sanaa !”, explique un manifestant.

Les femmes aussi ont manifesté. Tous ont voulu dire leur refus de voir le président Abd Rabbo Mansour Hadi quitter le pouvoir. Le gouvernement a aussi démissionné. Et le Parlement devrait se prononcer demain, dimanche, sur ces départs lors d’une session extraordinaire. Mais on ne sait pas si les miliciens houthis permettront sa tenue.

Le vide à la tête du Yémen pourrait priver les Etats-Unis d’un partenaire précieux dans sa lutte contre Al-Qaïda dans la péninsule arabique, car le pays est le fief de ce groupe et le gouvernement avait donné son aval pour des frappes aériennes sur son territoire contre ces jihadistes.

Signe de la complexité de la situation, les Houthis invoquent la lutte contre les jihadistes pour justifier leur expansion territoriale. Ils ont quitté leur fief du nord l’an dernier pour finir par s’emparer du palais présidentiel cette semaine. A l’origine, les houthis contestent aussi un projet de fédéralisation du Yémen.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : bombardements meurtriers sur Marioupol