DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'Ukraine en deuil après la tragédie de Marioupol


Ukraine

L'Ukraine en deuil après la tragédie de Marioupol

Une journée de deuil national a été décrétée ce dimanche en Ukraine, au lendemain du bombardement du port de Marioupol, dans l’Est du pays. Les trente civils tués et la centaine de blessés suscitent dans les rues de Kiev des réactions outrées et des appels à la résistance.

“On ne doit abandonner notre terre à la Russie” dit une dame. “Nous devons défendre chaque parcelle, c’est la notre, il faut bloquer l’attaque de l’ennemie.”“S’ils nous envahissent, nous devons les repousser” dit une autre passante les larmes aux yeux. “Il faut défendre notre territoire ! Tant de gens sont morts… Il faut qu’on aille jusqu’au bout ! “

Le président ukrainien Petro Porochenko a convoqué son conseil de sécurité et indiqué que les ministres des Affaires étrangères de l’Union Européennes devaient discuter ce lundi à Bruxelles des moyens d’accroître la pression sur la Russie. “L’Ukraine demeure très favorable à une solution pacifique” a déclaré M Porochenko. “Nous souscrivons entièrement aux accords de Minsk. Un cessez-le-feu, la libération des otages, la fermeture des frontières, le retrait des troupes étrangères et le début d’un processus politique de désescalade, voilà notre priorité.”

“L’Ukraine réclame plus pressions sur la Russie” résume Maria Korenyuk, la correspondante d’Euronews à Kiev. Après la tragédie de Marioupol, explique-t-elle, Kiev veut que la communauté internationale reconnaissent comme “organisations terroristes” les séparatistes pro-russes de l’Est de l’Ukraine et que Moscou soit d’avantage sanctionné pour son soutien aux rebelles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Otages japonais : Tokyo espère encore libérer Kenji Goto