DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine: jusque-là épargnée, Marioupol touchée par la violence


Ukraine

Ukraine: jusque-là épargnée, Marioupol touchée par la violence

Un acte “aveugle et honteux”, c’est ainsi que l’Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a qualifié le bombardement de Marioupol ce samedi (voir communiqué, en anglais ici).

Le bilan est lourd : au moins 30 morts, tous des civils, et plusieurs dizaines de blessés.

Cela s’est passé dans la matinée. C’est un des faubourgs de cette ville portuaire qui a été visé par ces bombardements au lance-roquettes. Des maisons et des voitures ont été détruites. Un marché a également été touché.

Personne n’a revendiqué ces bombardements, mais les observateurs de l’OSCE affirment que les tirs provenaient de deux positions contrôlées par les séparatistes pro-russes.

Depuis Donetsk où il se trouve, le chef des séparatistes a d’ailleurs annoncé avoir lancé une offensive contre Marioupol.

Elle est la dernière grande ville de l’est encore sous le contrôle de Kiev. Jusque-là, elle avait été épargnée par les violences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des dirigeants du monde entier à Ryad en hommage au roi Abdallah