DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les européens prêts à aider la Grèce mais dans une certaine limite

Vous lisez:

Les européens prêts à aider la Grèce mais dans une certaine limite

Taille du texte Aa Aa

Les Européens se sont dit prêts lundi à accorder plus de temps à Athènes pour rembourser ses dettes mais ne semblent pas disposés à négocier la réduction de la dette grecque que demande le parti de la gauche radicale Syriza.
La réunion de l’eurogroupe à Bruxelles lundi, a fait le même constat.
“Nous avons un but commun, ou des buts communs, a expliqué Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et monétaires. C’est de voir la Grèce être un pays qui se tient debout. Qui se redresse. C’est de voir la Grèce comme un pays qui est capable de créer de l’emploi. De créer de la croissance. C’est de voir la Grèce comme un pays qui peut payer ses dettes”.

Le Président de l’Eurogroupe, bien que faisant preuve de bonne volonté reste relativement ferme sur la question grecque.

“Nous avons déjà fait beaucoup pour soulager la charge de la dette pour la Grèce ces deux dernières années : en termes de taux d’intérêt, de maturité et de la durée des prêts, a précisé Jeroen Dijsselbloem le Président de l’Eurogroupe. Si les grecs s’engagent sur les accords signés avec nous, alors – si nécessaire – et ces deux mots : “si nécessaire”, font référence à la viabilité de la dette, mais c’est trop tôt pour le dire. Nous avons toujours affirmé que nous reviendrions sur cette viabilité de la dette après la clôture du cinquième examen de l‘économie grecque qui est en attente”.

“Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de soutien pour cette idée”, a ajouté le Président de l’Eurogroupe à propos d’un effacement pur et simple de la dette grecque en valeur nominale.
Rappelons que le programme d’aide de l’Europe à la Grèce expire le 28 février prochain.