DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les fils Moubarak libres, 500 partisans des Frères musulmans arrêtés


Egypte

Les fils Moubarak libres, 500 partisans des Frères musulmans arrêtés

C’est officiel. Alaa et Gamal, les fils du président égyptien renversé en 2011, sont désormais libres. Accusés avec leur père d’avoir détourné plus de 10 millions d’euros d’argent public, ils doivent être rejugés et devaient être libérés après avoir atteint la période maximale légale de détention provisoire.

À un journaliste lui demandant la date exacte de cette remise en liberté, le ministre de l’Intérieur a répondu : “en quoi cela vous concerne”. Une réponse qui en dit long sur la nervosité du gouvernement.

“Gamal et Alaa ont fait quelques erreurs, déclarait ce lundi Khaled, un résident au Caire, mais à la fin, nous devons respecter l‘État de droit”.

“Je pense que c’est un choc et c’est un échec de la révolution, estimait de son côté Samia. Malheureusement, je ne comprends pas pourquoi on les a libérés le 25 janvier.”

Les deux fils Moubarak auraient été remis en liberté dans la nuit de dimanche à lundi, soit quelques heures après des heurts entre police et manifestants à l’occasion de l’anniversaire de la révolte de 2011. Des heurts qui ont fait une vingtaine de morts. Le ministre de l’Intérieur a annoncé que 516 partisans des Frères musulmans, la confrérie islamiste interdite, avaient été arrêtés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'armée ukrainienne est une légion étrangère de l'OTAN, dixit Poutine