DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : Ban Ki-Moon "condamne fermement" les bombardements de Marioupol


Ukraine

Ukraine : Ban Ki-Moon "condamne fermement" les bombardements de Marioupol

Et le Conseil de sécurité des Nations unies s’est réuni en urgence alors que le conflit dans l’Est de l’Ukraine a connu un nouveau tournant samedi dernier avec le bombardement du port stratégique de Marioupol. L’attaque a fait 30 morts et une centaine de blessés civils et elle a donné lieu à un nouvel affrontement entre Washington et Moscou :

“Malheureusement, nous sommes de retour ici aujourd’hui parce que la Russie et les séparatistes ont une fois de plus bafoué leurs engagements. Les cibles sont encore à vifs, mais le but final de la Russie reste le même : avoir encore plus de territoire et déplacer la ligne de territoire contrôlé par les Russes de plus en plus en profondeur en Ukraine”, estime l’ambassadrice américaine aux Nations Unies Samantha Power.

Pour l’ambassadeur russe à l’ONU, Vitaly Churkin, “il faut forcer les autorités de Kiev à s’asseoir à la table des négociations avec les formations d’autodéfense. L’essentiel et c’est ce que tout le monde doit comprendre ici, c’est que des résultats réels ne pourront être obtenus que s’il y a un dialogue direct entre Kiev, Donetsk et Lougansk”.

Autre bataille diplomatique et sémantique, celle entre l’OTAN et le Kremlin. Le secrétaire général de l’Alliance Atlantique, Jens Stoltenberg a qualifié de “non-sens” les déclarations de Vladimir Poutine. Le président russe a accusé l’OTAN de se servir de l’armée ukrainienne comme d’une “Légion étrangère” pour “contenir” la Russie. Le patron de l’Alliance Atlantique a également exhorté Moscou à cesser de soutenir les séparatistes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Standard & Poor's relègue l'économie russe en catégorie "spéculative"