DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Argentine : la présidente dissout les services de renseignements


Argentine

Argentine : la présidente dissout les services de renseignements

La présidente argentine annonce une profonde réforme des services de renseignements. Des services dont elle dénonce le rôle dans la mort du procureur Alberto Nisman. Cristina Fernandez de Kirchner s’exprimait ce lundi pour la première fois depuis le début de cette affaire devant les caméras.

“J’ai décidé que ce service devait être dissous et qu’une agence fédérale de renseignements devait être créée. Elle sera dirigée par un directeur général et un directeur adjoint que le Sénat devra approuver”.

Le procureur Nisman a été retrouvé mort il y a neuf jours dans son appartement à Buenos Aires, quelques heures avant d‘être entendu par le Parlement. Il accusait la présidente argentine d’entrave au profit de l’Iran dans l’enquête sur l’attentat de la mutuelle juive AMIA en 1994.

De nombreux Argentins et l’opposition accusent le gouvernement d‘être derrière ce décès.

Les premiers éléments de l’enquête suggèrent que le procureur s’est donné la mort avec un pistolet, mais l’absence de résidus de poudre sur les mains de Nisman a donné du grain à moudre à ceux qui croient à un assassinat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crash du F-16 grec : le bilan s'alourdit, un autre Français meurt