DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Litvinenko : l'enquête sur la mort de l'ex-espion se concentre sur le rôle de Moscou


Russie

Litvinenko : l'enquête sur la mort de l'ex-espion se concentre sur le rôle de Moscou

ALL VIEWS

Touchez pour voir

A Londres, l’enquête publique sur la mort d’Alexandre Litvinenko a repris, avec de nouvelles révélations. Selon la BBC, l’ex-espion russe aurait échappé à deux précédentes tentatives de meurtre. Pendant les deux prochains mois, l’enquête publique va auditionner à huis clos, notamment des membres des services secrets, autour d’une question centrale : le rôle de l‘État russe dans ce meurtre.
L’enquête publique sert à établir des faits sans pour autant prononcer de condamnations.

Alexandre Litvinenko, réfugié au Royaume-Uni, avait bu un thé, le 1er novembre 2006 avec Andreï Lougovoï, ex-agent du FSB aujourd’hui député, et Dmitri Kovtoun, un homme d’affaires, dans un hôtel londonien.

Le soir même, il avait commencé à se sentir mal et avait succombé trois semaines plus tard d’un empoisonnement au polonium-210, une substance radioactive extrêmement toxique, devenant ainsi la première victime connue d’un “assassinat radiologique”.

Sur son lit de mort, Alexandre Litvinenko avait accusé Vladimir Poutine d’avoir commandité son meurtre.
Citant une source proche de l’enquête, le quotidien The Daily Telegraph a affirmé samedi que l’agence de sécurité américaine (NSA) avait intercepté des communications entre les personnes soupçonnées d‘être impliquées dans l’empoisonnement de Litvinenko et leur chef à Moscou, peu de temps après le décès.
La veuve de Litvinenko a peu d’espoir d’un changement d’attitude de la Russie, car le Kremlin refuse toujours d’extrader les principaux suspects.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"Plus jamais ça", 70e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz-Birkenau