DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Stratégies macro-régionales : l'union fait la force

Dans ce numéro de Real Economy, gros plan sur les macro-régions d’Europe. Alors, en quoi cette forme d’association territoriale favorise-t-elle la

Vous lisez:

Stratégies macro-régionales : l'union fait la force

Taille du texte Aa Aa

Dans ce numéro de Real Economy, gros plan sur les macro-régions d’Europe.

Point of view

Ma priorité numéro 1 : faire en sorte que les stratégies macro-régionales portent leurs fruits en termes d'emploi et de croissance

Alors, en quoi cette forme d’association territoriale favorise-t-elle la croissance économique ?

Pour le découvrir : direction Zagreb, la capitale croate.

Avec 3 autres Etats membres de l’UE – la Grèce, l’Italie et la Slovénie – et 4 pays candidats à l’UE – la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Serbie et l’Albanie – elle forme la macro-région adriatico-ionnienne.

Quel est l’intérêt de ce type de regroupement ? Permettre aux territoires d’une zone géographique définie de répondre ensemble à un certain nombre de problématiques communes.

Dans le cas de la macro-région adriatico-ionnienne, les synergies devront jouer dans les domaines suivants : pêche raisonnée, tourisme durable ou encore interconnexion de la région dans le secteur des transports et de l‘énergie.

Ces macro-régions peuvent bénéficier de financements européens. Le fonds de cohésion s’adresse aux Etats membres de l’UE et le fonds de pré-accession aux pays tiers.

Mais pour Corina Creţu, la Commissaire européenne à la Politique régionale, l’argent ne fait pas tout.

Les macro-régions européennes entendent aussi faire dialoguer et agir ensemble des territoires qui en ont perdu l’habitude, comme par exemple dans les Balkans occidentaux. Il s’agit aussi d’intervenir au plus près des besoins et des intérêts des populations locales.

(Remerciement spécial à la Bibliothèque royale de Belgique)