DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Kramatorsk et Donetsk : les deux visages de l'Ukraine


Ukraine

Kramatorsk et Donetsk : les deux visages de l'Ukraine

La statue de Lénine de Kramatorsk, une ville ukrainienne de la région de Donetsk de 180.000 habitants, est désormais aux couleurs de Kiev. Saisie par les rebelles pro-russes en avril dernier, la cité est finalement retombée aux mains de l’armée ukrainienne en juillet.

Un épisode séparatiste que Lyudmila, gérante d’un café, ne regrette pour rien au monde :
“Pendant l’occupation, nous étions bombardés et il y avait des hommes armés dans la ville, les citoyens pacifiques quittaient la ville, les affaires ne marchaient plus, il n’y avait plus rien à faire ici, nous avons du fermer et partir car nous ne gagnions plus rien”.

Son ex-mari, Denis, a de son côté adhéré aux idées de l’auto-proclamée République de Donetsk, avant d’en revenir :
“On nous avait dit que la République Populaire de Donetsk allait apporter des bonnes choses, que le gouvernement de Kiev n‘était pas légitime, que nous donnions trop d’argent au budget de l’Etat et qu’avec eux l’argent allait rester ici”.

Notre correspondant à Kiev explique que “la majorité de la population aujourd’hui est en faveur du gouvernement de Kiev. Même si il y a des groupes qui sont toujours critiques vis à vis des autorités actuelles de Kiev”.

Et même à Donetsk, où le soutien d’une grande majorité de la population aux séparatistes ne fait pas de doute, la situation humanitaire inquiète dans certains quartiers.

“C’est une catastrophe au niveau humanitaire, déclare un habitant de Donetsk. D’abord l’Ukraine ne laisse rien passer, ni les médicaments ni la nourriture, et on va dire que seule la Russie nous aide”.

La semaine dernière, une vaste offensive rebelle a repoussé les militaires ukrainiens en dehors des faubourgs de la ville. Mais les combats continuent et le bruit des bombes retentit toujours en ville.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Un casque bleu espagnol tué par Tsahal au Liban