DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réintégration des femmes de ménage, mesure symbolique d'Athènes

Elles rayonnent de joie. C’est la fin du calvaire pour les femmes de ménage qui avaient perdu leur travail en 2013 et qui ont installé un campement

Vous lisez:

Réintégration des femmes de ménage, mesure symbolique d'Athènes

Taille du texte Aa Aa

Elles rayonnent de joie. C’est la fin du calvaire pour les femmes de ménage qui avaient perdu leur travail en 2013 et qui ont installé un campement devant le ministère des Finances à Athènes pour protester. Le nouveau gouvernement grec a annoncé ce mercredi leur réintégration, une mesure symbolique.

“Nous avons lutté pendant 19 mois. C‘était une lutte fatigante, frustrante, avec beaucoup de problèmes. Et ce que nous ressentons aujourd’hui, c’est une gratification pour tout ce que nous avons traversé pendant tout ce temps”, indique Lili Giannakaki, l’une d’entre elles.

Le nouveau gouvernement a promis l’adoption de mesures sociales. Yanis Varoufakis, le ministre des Finances, a par ailleurs plaidé ce mercredi pour un New Deal panaeuropéen pour aider à la reprise en Europe et mettre fin à la politique de rigueur.

“Aujourd’hui, nous tournons la page de cette erreur, de ce déni (que le sauvetage ne fonctionne pas) qui a coûté des vies humaines, ou en a fragilisé d’autres, qui a un coût pour nos partenaires européens, a déclaré en substance le ministre. Le problème n’est pas que l’Allemagne, l’Italie, ou que la Slovaquie, plus pauvre que nous, n’ont pas prêté assez d’argent à la Grèce. Ils ont donné plus que ce qu’ils auraient dû. Et cet argent est allé dans un trou noir, a ajouté Varoufakis tandis que les banques grecques dégringolaient en bourse, cédant plus d’un quart de leur valeur.