DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Desert Dancer" à l'honneur au Festival international du film de Santa Barbara


cinema

"Desert Dancer" à l'honneur au Festival international du film de Santa Barbara

En partenariat avec

Première sortie américaine pour le film “Desert Dancer” qui a ouvert le 30e Festival international du film de Santa Barbara. Ce long-métrage inspiré de la vie du danseur Afshin Ghaffarian, un jeune homme qui a tout risqué pour accomplir son rêve de danseur, en Iran, son pays, un pays où la danse est interdite et où la jeunesse s’enflamme et exprime son besoin de liberté.

Nous sommes en 2009, dans un climat tendu de soulèvement contre le pouvoir en place et d‘élection présidentielle. Alors que de nombreuses libertés culturelles sont menacées, Afshin et quelques amis forment une compagnie de danse clandestine, au péril de leur vie.

Akram Khan, le chorégraphe du film, est connu pour avoir chorégraphié la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Londres en 2012. Quatre ans plus tôt, il avait déjà foulé les planches et dansé en duo avec Juliette Binoche dans une pièce de théâtre.

“Desert Dancer” est le premier long-métrage du réalisateur britannique Richard Raymond.

“De nombreuses personnes m‘écrivent pour me dire : “ce que vous avez tourné, je l’ai vu depuis ma fenêtre. Ce que vous racontez sur ce qui est arrivé à Afshin, c’est arrivé à un de mes amis aussi. Ce qui est le plus surprenant, c’est que je reçois aussi des lettres, des e-mails ou des messages sur Twitter de personnes qui ne vivent pas en Iran et qui ont été opprimés par différents moyens. Parfois, c’est familial ou financier et c’est ça qui les relie au film”, raconte le réalisateur Richard Raymond.

Le groupe de danse clandestin est rejoint par Elaheh interprété par Freida Pinto, l’actrice indienne du multi-oscarisé “Slumdog Millionaire”. Freida Pinto qui a dû suivre une formation de danse intensive pour jouer dans “Desert Dancer”. Mais au-delà de l’entraînement physique intense, c’est surtout de la charge émotionnelle dont l’actrice se souvient.

“Je pense que lorsque vous vous entraînez devant un miroir dans un studio de danse, alors que vous n‘êtes pas une danseuse, et que vous savez que quelqu’un vous regarde, vous vous dîtes : oh mon dieu, ils me jugent, oh mon dieu, je suis affreuse. J’ai deux pieds gauches et des bras tout mous. Et je crois que cette année de préparation m’a permis de me dégager de cet état d’esprit. Ca m’a poussé à arrêter de me juger et à ne plus m’inquiéter”, explique l’actrice Freida Pinto.

“Desert Dancer” est une interprétation cinématographique de la vie d’Afshin Ghaffarian qui vit aujourd’hui à Paris. Le danseur n’a pas participé à la réalisation du film qui arrivera dans les salles américaines au mois d’avril. Le 30e Festival international du film de Santa Barbara se termine le 7 février.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

"Shaun le mouton", le dernier né des Studios Aardman