DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Lutte anti-terroriste : les ministres européens des Affaires intérieures peaufinent l'arsenal


Le bureau de Bruxelles

Lutte anti-terroriste : les ministres européens des Affaires intérieures peaufinent l'arsenal

C’est un véritable plan de bataille qui est en train de prendre forme à Riga. Réunis dans la capitale lettone, les ministres européens des Affaires intérieures vont faire le tour des mesures envisagées pour contrer le terrorisme et la propagande djihadiste.

“ Nous voulons améliorer la sécurité aux frontières extérieures de l’espace Schengen, explique le ministre allemand Thomas de Maizière. Nous voulons améliorer les échanges d’informations via Europol et nous faisons pression pour que soit appliqué l’accord sur l‘échange des données des passagers aériens. “

L’autre front, c’est internet, vecteur du recrutement des djihadistes. Pour le coordinateur européen de la lutte anti-terroriste Gilles de Kerchove, il faut aider l’industrie du Net à filtrer les contenus propagandistes :

“ La compagnie qui exploite Twitter n’est pas capable de détecter les contenus illégaux tant le volume est important. Et donc, nous avons besoin d’aider ces compagnies d’une certaine manière. Ce que les Britaniques ont fait, avec une unité au sein de Scotland Yard qui signale à Google, qui signale à Facebook les contenus que eux estiment en contradiction avec les chartes d’utilisation de ces compagnies-mêmes, c’est un peu une manière de les aider à faire le nettoyage chez eux. “

Notre envoyée spéciale à Riga, Margherita Sforza, de conclure :

“ Après les opérations de police en France, Belgique et Allemagne, il est temps pour les forces de police européennes d’optimiser leur capacité à coopérer. Les ministres des Affaires intérieures préparent le terrain pour les chefs d’Etat et de gouvernement qui consacreront un sommet à la lutte contre le terrorisme le 12 février. “

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Ukraine: vers un allongement de la liste noire de l'UE