DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guerre en Ukraine: une mère de famille russe accusée de trahison


Russie

Guerre en Ukraine: une mère de famille russe accusée de trahison

En Russie, il ne fait pas bon critiquer la guerre qui se déroule en Ukraine. Une mère de famille en fait l’amère expérience.

Svetlana Davidova, 36 ans, a été arrêtée il y a quelques jours à son domicile, à Viazma, à 240 kilomètres à l’ouest de Moscou.

D’après son mari Anatoli Gorlov, Svetlana avait, en avril dernier, entendu dans un bus, un soldat parler au téléphone et dire que les hommes stationnés dans la base militaire voisine avaient été envoyés en Ukraine. La femme étant militante pacifiste, elle a alors appelé l’ambassade d’Ukraine pour transmettre l’information.

“Elle s’est dit que ce coup de fil permettrait peut-être d‘éviter que des gens soient tués”, a commenté son mari. “Et puis, ajoute-t-il, elle n’a rien pu dire de secret, puisque officiellement la Russie n’est pas en guerre. En tout cas, c’est sûr, elle ne voulait causer de tort à personne”.

Mais la voilà pourtant accusée de haute trahison.
Elle risque jusqu‘à 20 ans de prison. Et son mari est prié de collaborer avec les enquêteurs, faute de quoi, il se verra retirer la garde des enfants…

“La situation est difficile pour nos 7 enfants. Leur mère n’est pas là. Ils ne comprennent pas pourquoi. Mais ils savent que je ferai tout mon possible pour qu’elle revienne très vite à la maison.”

Svetlana Davidova a été placée en détention préventive à la prison de Lefortovo à Moscou.

Les membres du conseil présidentiel pour les droits de l’homme et certains députés ont décidé d’adresser une demande d’explications au parquet général et au FSB, les services de renseignement russes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Afrique du Sud : libération du bourreau de l'apartheid Eugene de Kock