DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Je sais ce que vous ressentez", le président philippin aux côtés des familles de 44 policiers tués

Journée de deuil national aux Philippines en hommage aux 44 policiers tués dimanche dans le sud de l’archipel lors d’un raid mené contre les rebelles

Vous lisez:

"Je sais ce que vous ressentez", le président philippin aux côtés des familles de 44 policiers tués

Taille du texte Aa Aa

Journée de deuil national aux Philippines en hommage aux 44 policiers tués dimanche dans le sud de l’archipel lors d’un raid mené contre les rebelles du Front Moro islamique de libération (FMIL). Le président philippin s’est recueilli devant les cercueils des victimes alignés dans la base militaire de Taguig, l’une des villes qui forment le Grand Manille.

Le père de Benigno Aquino avait été assassiné à l’aéroport de Manille en 1983, le président philippin a donc assuré aux familles qu’il comprenait leur douleur.

“Je peux vous dire que je comprends très bien ce que vous ressentez. Je comprends chaque famille des policiers qui sont morts lors de cette mission”, a dit Benigno Aquino.

Le président philippin s’est exprimé devant des famille effondréss

“Monsieur le président, nous avons besoin de votre aide pour demander justice. S’il vous plaît, Monsieur le président, s’il vous plaît, aidez-nous “, a imploré la jeune veuve d’un des policiers tués.

L’opération commando lancée dimanche avait pour objectif la capture de Zulkifli Bin Hir, un Malaisien membre de la Jemaah Islamiyah, un groupe en lien avec Al-Qaida. Mais l’assaut mené dans une localité isolée contrôlée par le Front Moro islamique de libération (FMIL) a mal tourné.

Ces affrontements risquent de fragiliser l’accord de paix signé il y a moins d’un an entre les rebelles et le gouvernement philippin.