DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gouvernement grec ne coopérera plus avec la troïka des créanciers


économie

Le gouvernement grec ne coopérera plus avec la troïka des créanciers

Jeroen Dijsselbloem, le président de l’eurogroupe a rencontré à Athènes plusieurs ténors du gouvernement grec vendredi au premier rang desquels le premier ministre Alexis Tsipras. Le premier constat qu’a du faire Dijsselbloem c’est que l’exécutif grec se comporte dans ses relations avec l’Europe exactement comme annoncé dans la plate-forme électorale du parti Syriza.
Après s‘être entretenu avec le ministre grec des finances Yanis Varoufakis, le président de l’eurogroupe a rappelé les principes de base sur lesquels est fondée la relation entre la Grèce et ses partenaires européens.

“Il est de la plus haute importance que la Grèce reste sur la voie de la reprise. Ceci requiert des engagements concernant le processus de réformes et la viabilité budgétaire. Prendre des décisions unilatérales ou bien ignorer de précédents accords n’est pas le bon chemin pour aller de l’avant”.

“Nous n’avons pas l’intention de coopérer avec une commission de trois membres – la troïka – dont l’objectif est de mettre en place un programme dont la logique est anti-européenne, avait affirmé quelques minutes auparavant Yanis Varoufakis, le ministre grec des finances. Une commission branlante selon le parlement européen”.

Le ministre grec a également affirmé que son gouvernement n’a pas l’intention de demander une extension du programme d’assistance financière qui prend fin le 28 février prochain.

“Depuis 2010, la Grèce a reçu des dizaines et des dizaines de visites de la troïka, à mesure que le programme grec se mettait en place, fait remarquer notre correspondante à Athènes Symela Touchtidou. Maintenant le nouveau ministre des finances déclare que ces visites appartiennent au passé”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

L'Espagne rompt avec cinq années de récession