DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Qatar s’offre des supporters… espagnols !


monde

Le Qatar s’offre des supporters… espagnols !

Alors que l’équipe de France de handball a raflé son cinquième titre mondial, l’ambiance a tenu toutes ses promesses du côté des supporters français et … espagnols ! Le Qatar a en effet payé soixante « aficionados » pour soutenir son équipe nationale et assurer l’ambiance.

Des aficionados en blanc et pourpre

Les champions du monde en titre ont bel et bien été battus vendredi par les hommes de Claude Onesta. Mais cela n’a pas empêcher certains Espagnols de se faire entendre dimanche soir. Des « supporters » ont ainsi été payés par le Qatar pour porter ses couleurs pendant le mondial de handball, joué à domicile.

« Soixante Espagnols ont été sélectionnés pour assurer l’ambiance lors de matchs du pays hôte », assure le quotidien français Le Monde. Leur accès aux matchs, mais aussi leurs frais de voyage et d’hébergement ont ainsi été entièrement pris en charge, à condition de « faire du bruit ». En dehors de ces avantages, les supporters « d’adoption » assurent ne pas avoir perçu d’argent. Ces aficionados « figurant parmi les plus bruyants du championnat ibérique » ont exceptionnellement été autorisés à porter une tenue neutre et à se réjouir en cas de victoire de leurs compatriotes, lors du match Qatar-Espagne.

Une équipe « Patchwork »

Hormis son sélectionneur Valero Rivera, l’équipe qatarie n’a rien d’espagnole…ni de qatarie d’ailleurs ! Elle se compose en quasi-totalité de mercenaires venus du monde entier, notamment cubains et français, comme le joueur Bertrand Roiné. L’Emirat souhaitait en effet se faire une place sur la scène sportive internationale. Mais avec seulement 300 000 citoyens qataris, il a dû pour cela faire appel à des talents étrangers. Il ne manquait donc plus au Qatar que la ferveur de fidèles supporters, qu’il a pris le pari d’acheter.

Cette pratique n’est pourtant pas nouvelle de la part du Qatar, qui n’hésite pas à investir pour sculpter ses équipes sportives. Ce dernier avait notamment entrepris une vaste campagne de recrutement de pointures internationales pour combler les rangs de son équipe de football, avant de miser sur la formation de ses jeunes en créant le centre Aspire. Il s’est ensuite attaqué au handball, et même plus récemment aux échecs, en s’offrant la joueuse chinoise Zhu Chen.

Prochain article

monde

Le festival de la BD d’Angoulême, entre hommages et distinctions