DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trois adversaires face à Sepp Blatter

Jérôme Champagne, qui plaidait depuis longtemps “pour une FIFA plus démocratique et plus transparente”, ne pourra pas mettre ses projets à exécution

Vous lisez:

Trois adversaires face à Sepp Blatter

Taille du texte Aa Aa

Jérôme Champagne, qui plaidait depuis longtemps “pour une FIFA plus démocratique et plus transparente”, ne pourra pas mettre ses projets à exécution.

Le Français a dû jeter l‘éponge ce lundi, car il lui fallait le parrainage de cinq Fédérations et il n’en a obtenu que trois.

Sepp Blatter sera donc le grandissime favori à sa propre succession à la tête de la FIFA.

Le dirigeant suisse occupe ce poste depuis 1998 et en 2011, alors qu’il avait déjà 74 ans, il avait annoncé que c‘était son dernier mandat.

Depuis, il a changé d’avis estimant qu’il n’avait pas encore mené à bien toutes les réformes nécessaires.

Trois autres personnalités ont fait acte de candidature, à commencer par le Prince Ali de Jordanie.

Le vice-président de la Fédération asiatique bénéficie notamment du soutien de Michel Platini.

Une autre légende du football, Johan Cruyff, a lui apporté son soutien à Michael van Praag.

L’ancien président de l’Ajax, devenu le numéro 1 de la Fédération néerlandaise, a fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille.

Dernier candidat à s‘être déclaré, Luis Figo veut lui aussi redorer le blason de la FIFA.

Le lauréat du Ballon d’Or en l’an 2000 a pour lui son passé de joueur de très haut niveau, mais contre lui son manque d’expérience au sein des instances dirigeantes.

Faute d’appuis, l’ancien attaquant de l‘équipe de France David Ginola et le célèbre agent Mino Raiola ont dû renoncer à l‘élection qui aura lieu le 29 mai prochain.