DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La zone euro détient 60% de la dette grecque

Le compte à rebours a commencé pour éviter un défaut de paiement de la Grèce. Cette année, le Trésor grec doit rendre 9 milliards d’euros au

Vous lisez:

La zone euro détient 60% de la dette grecque

Taille du texte Aa Aa

Le compte à rebours a commencé pour éviter un défaut de paiement de la Grèce. Cette année, le Trésor grec doit rendre 9 milliards d’euros au FMI, près de 7 milliards à la BCE et 15 milliards d’euros aux banques grecques.

N’oubions pas que la dette publique grecque a été allégée de 100 milliards d’euros en mars 2012 quand les créanciers privés ont accepté une décote de 50 à 75% de leurs créances. Parallèlement, le pays a touché 240 milliards d’aides de la troïka.

Ce qui fait qu’aujourd’hui la dette publique grecque de 321 milliards d’euros se monte à 174% du Produit intérieur brut. Parmi les principaux créanciers figurent les Etats de la zone euro et le Fonds européen de stabilité financière abondé par ces mêmes Etats. La zone euro détient 60% de la dette grecque.

Une solution rapide doit être trouvée car selon la presse grecque, les caisses de l’Etat sont presque vides.

“Je pense que la Grèce dispose d’un nombre d’options limité, explique l‘économiste Vangelis Agapitos. A cause du besoin pressant de liquidités pour le système bancaire grec et l‘économie grecque.
En même temps, je pense que l’Allemagne veut trouver une solution et je crois que ça va être une rude négociation mais un terrain d’entente va être trouvé si la Grèce présente un budget équilibré, rembourse la majeure partie de sa dette et s’engage dans le même temps à faire des réformes supplémentaires”.

La bourse d’Athènes était en très forte hausse mardi en réaction à l’abandon par le gouvernement Tsipras de ses appels à l’effacement de sa dette, laissant l’espoir d’un accord de restructuration avec les créanciers de la Grèce.

Le ministre grec des finances a également affirmé qu’il épargnerait les créanciers privés. Conséquence : les banques grecques regagnaient en bourse le terrain perdu ces dernières semaines.